L2EP

L2EP Logo

LABORATOIRE D'ELECTROTECHNIQUE ET D'ELECTRONIQUE DE PUISSANCE DE LILLE

Recherche, Développement et Innovation en Génie Electrique

Présentation

Un regroupement stratégique

Créé en 1989, le laboratoire L2EP (EA 2697) est né de la volonté de 4 établissements partenaires : l’Université des Sciences et Technologies de Lille, Arts et Métiers ParisTech, l’Ecole Centrale de Lille, et Hautes Etudes d’Ingénieur (HEI) de regrouper au cœur d’un même laboratoire toutes les activités de recherche en Génie Electrique. 

Implanté à Lille avec un rayonnement international, le L2EP est constitué de 4 équipes dont les travaux couvrent tous les aspects inhérents au domaine de l’énergie électrique. Acteur majeur au niveau régional, il se fixe comme objectif d’être toujours à la pointe de la recherche scientifique.

Le laboratoire compte aujourd’hui 107 personnes dont 36 enseignants-chercheurs ou assimilés, 14 personnels IATOS ou assimilés. Une quarantaine de doctorants travaillent au laboratoire ainsi qu’une vingtaine de post-doctorants et ingénieurs en CDD. Le laboratoire est dirigé par le Professeur Betty Lemaire-Semail.

Des compétences complémentaires

Le laboratoire est constitué de 4 équipes de recherche dont les travaux couvrent tous les aspects inhérents au domaine de l’énergie électrique.

 

Une recherche partenariale

Partenaire privilégié du monde industriel, le L2EP est engagé à ses côtés et avec d’autres laboratoires universitaires et instituts de recherche sur des projets d’excellence. Membre actif du pôle de recherche technologique MEDEE (Maîtrise Energétique des Entraînements Electriques), le L2EP co-ordonne le projet CPER 2015-20 CE2I (Convertisseur d’Energie Intégré Intelligent). Il est signataire d’un premier accord-cadre avec EDF et d’un second avec RTE et co-dirige le LAMEL, laboratoire commun avec EDF R&D. Les nombreuses collaborations industrielles du L2EP justifient son appartenance à l’Institut Carnot ARTS (Actions de Recherche pour la Technologie et la Société).

Le laboratoire apporte également son expertise GdR CNRS  SEEDS (système d’énergie électrique dans leur dimension sociétale), au projet MEGEVH du réseau RT3 (Recherche Technologique sur les Tranports Terrestres) du Ministère de la Recherche et dirige le GdR CNRS TACT (le Toucher : Analyse, Connaissance, simulaTion).